Offre de téléassistance pour seniors : comment choisir la formule adaptée ?

Offre de téléassistance pour seniors : comment choisir la formule adaptée ?

19 novembre 2020 0 Par Sarah

De nos jours, la majorité des personnes âgées souhaitent bien vieillir à leur domicile le plus longtemps possible. Ce choix repose pourtant sur l’autonomie des personnes concernées et leur capacité à vivre seules chez elles. Or, avec l’âge, les risques de chutes et de réductions de mobilités augmentent et rendent les actes de la vie quotidienne plus compliqués ou même dangereux.

La téléassistance pour seniors est aujourd’hui une solution très intéressante qui permet aux personnes âgées de rester vivre chez eux en sécurité. Mais en quoi consiste précisément la téléassistance et comment choisir la formule la plus adaptée ?

Comprendre ce qu’est la téléassistance

La téléassistance pour senior est un dispositif qui permet de donner l’alerte lorsqu’une personne âgée est en situation de danger, telle qu’une chute, à son domicile. Ce type de dispositif est en général composé d’un émetteur que le senior porte sur lui, garde à proximité ou qui est installé dans sa maison.

Ces types d’appareils électroniques intelligents relient l’utilisateur à un centre opérateur. Ce dernier a pour but d’apporter assistance et secours le plus rapidement possible, quand l’émetteur déclenche son alerte. Ainsi, lorsque le bouton d’appel de l’émetteur est activé, le centre d’appel rappelle le senior et en cas de non-réponse, l’opérateur contactera ses proches pour aller vérifier si tout se passe bien. Si aucune des personnes à contacter ne répond, les secours sont prévenus.

Les paramètres à considérer pour choisir la formule de téléassistance adaptée

Déterminer les besoins du senior à assister

La priorité pour choisir une formule de téléassistance adaptée est de commencer par vérifier les besoins de la personne âgée à assister. Dans le cas où celle-ci est alerte, elle n’aura besoin que d’une surveillance légère et essentiellement due à un éloignement familial. Une formule simple peut faire l’affaire.

En revanche si le senior concerné par la téléassistance est sujet à des maladies, s’il a déjà subi des malaises ou des chutes…, il aura besoin d’une surveillance plus renforcée. L’équiper d’un service plus complet sera donc indispensable.

Définir le dispositif adéquat

Il existe de nombreuses sortes de dispositifs, plus précisément d’émetteurs, permettant aux seniors de donner l’alerte s’ils sont en situation de danger à leur domicile. Le bip de téléassistance est l’un des types d’émetteur les plus efficaces et les plus sécurisants. Il s’agit du bracelet et du médaillon qui doivent être portés en permanence par leur utilisateur.

Dotés d’un bouton d’alerte, ils sont reliés au centre d’écoute et donnent l’alerte vers celui-ci quand le bouton est activé. On peut trouver également des matériels avec des fonctionnalités plus complexes, tels que la détection de chute ou l’inactivité pendant trop longtemps de son propriétaire. Les émetteurs de téléassistance sont à choisir en fonction des besoins et surtout du niveau d’autonomie de la personne âgée.

Vérifier les offres des prestataires

Les offres de prestations en téléassistance sont de plus en plus nombreuses. Il faut toutefois savoir que tous les centres de téléassistances pour seniors ne se valent pas. Les prestataires proposent des services et des conditions tarifaires différents. Dans cette mesure, avant de faire son choix, il est important de bien vérifier les offres proposées par les centres de téléassistance et prendre le temps de faire une comparaison.

Il est également indiqué de se méfier des frais liés aux interventions techniques en cas de panne ou de problème. La période d’engagement est un autre élément essentiel à ne pas négliger. Dans la mesure du possible, le mieux est de privilégier un contrat sans engagement permettant ainsi de suspendre le contrat à tout moment. Enfin, il est conseillé de se renseigner sur la prise en charge de la maintenance de l’équipement afin d’éviter les mauvaises surprises en cas de panne.