À quoi sert une lampe à souder, exactement?

15 juin 2020 0 Par Barbara

une lampe à souder est un modèle d’outil portatif, généralement utilisé par les couvreurs-zingueurs, mais aussi par les plombiers. Toutefois, elle peut également être employée dans de nombreuses autres situations. À découvrir ici.

À quoi sert une lampe à souder, exactement ?

Une lampe à souder est un modèle d’outil portatif, nécessaire en matière de brasage, de soudure et autres. C’est un dispositif qui est généralement utilisé par les couvreurs-zingueurs, mais aussi par les plombiers. Son emploi ne requiert aucune connaissance technique particulière. D’autant plus qu’elle ne constitue pas un problème quant à votre sécurité. Découvrez, dans les lignes qui suivent, son principe de fonctionnement et son utilité.

De quoi une lampe à souder est-elle composée ?

La lampe a souder est généralement constituée d’une poignée, d’un tuyau et d’un réservoir de combustible qui est pourvu d’une mèche. Le tuyau, qui aboutit à un bec brûleur, est notamment utile pour assurer la circulation du gaz. Son bec peut prendre une forme différente en fonction des travaux que vous souhaitez réaliser, mais aussi de la zone de chauffe nécessaire.
Autrefois, le corps de la lampe était conçu en cuivre ou en laiton, tandis que la poignée était en bois ou en bakélite, afin d’assurer une protection optimale contre la chaleur. Il en est de même pour les différents boutons de réglage. En ce qui concerne le combustible, celui-ci était principalement de l’alcool méthylique, de l’acétylène, du pétrole ou de l’essence.
Il est à préciser que le combustible constitue un élément essentiel, afin de mener à bien le fonctionnement de la lampe. C’est pourquoi les fabricants ont actuellement préféré le gaz liquéfié (propane ou butane), pour un peu plus d’efficacité. Ainsi, le gaz pourra être stocké dans une cartouche parfaitement réutilisable.

Comment est-ce qu’elle fonctionne ?

En tant que dispositif à la fois compact et autonome, la lampe a souder fonctionne au moyen de la pression et du débit du gaz qui la sustente. Vous pouvez directement contrôler ces actions grâce à la torche qui est intégrée au système. Pour vous éclairer davantage et pour vous aider à mieux comprendre son fonctionnement, il vous suffit de vous baser sur le mécanisme des lampes d’antan.
En effet, autrefois, c’était une faible quantité de combustible qui était versée dans une sorte d’auge conçue spécialement pour un usage adapté à cela. Ce genre de godet était placé à côté de la mèche du réservoir et du tube brûleur. La chaleur se propageait au moyen des vapeurs du gaz, une fois que le combustible s’enflammait. Le gaz s’échappait et prenait effectivement feu, dès que le robinet s’ouvrait. Il ne s’éteindra donc que lorsque ce dernier sera fermé. D’ailleurs, une soupape de sécurité est notamment installée, afin d’éviter un excès de pression. Autrement, le réservoir risquera d’exploser.
Il vous faudra alors vous servir d’une pompe manuelle, dans le cas où vous souhaiteriez augmenter la pression. Une bague coulissante pourra être, quant à elle, activée pour vous aider à ajuster la flamme. Les trous d’aération seront ainsi bouchés, bien qu’ils n’en aient besoin que rarement. Heureusement que les modèles actuellement disponibles sur le marché sont tout à fait modernes, qu’il ne vous suffira que d’enflammer le gaz, dès que le robinet s’ouvrira.

Qu’en est-il de son utilisation ?

L’utilisation d’une lampe a souder permet de fournir jusqu’à 700 °C d’énergie. Une température qui vous offre la possibilité de réaliser grand nombre d’actions. Entre autres, en matière de dépannage et de bricolage, cet outil pourrait vous servir à réchauffer des pièces enrayées ou gelées. Tandis qu’en cuisine, la lampe serait en mesure d’intervenir efficacement dans la préparation de vos délicieuses crèmes brûlées.
Par ailleurs, ce dispositif est également utile dans le décapage, dans le soudage au fer (généralement appelé brasage), pour la soudure de zinc, d’étain et de plomb. Sans oublier que ce type d’outil portatif vous permet une désinfection, un brûlage d’anciennes peintures ou encore un réchauffage de moteur.
Toutefois, il est à noter que le brasage nécessite l’utilisation de flux en pâte. Il s’agit en fait d’un produit à déposer sur la surface d’un métal en fusion, afin de l’affiner, de le fluidifier et de le protéger de l’oxydation de l’air. Il est également primordial d’éviter que la baguette de soudure soit en contact direct avec la flamme et de limiter l’entretien de la lampe au simple nettoyage des brûleurs.