Astuces pour rendre sa salle de bain accessible aux personnes en fauteuil roulant

28 décembre 2020 0 Par Sarah

Quelques aménagements doivent être effectués pour rendre une salle de bain plus sécurisée et accessible à une personne en fauteuil roulant. Ainsi, elle pourra mieux conserver son autonomie. Avant d’entamer les travaux, prenez le temps de lister les types d’aménagements à réaliser.

Bien choisir les équipements de base à installer dans la salle de bain

Force est de constater que les personnes fragiles et à mobilité réduite ont besoin de vivre dans une espace spécialement adaptées pour elles. Et justement, si vous souhaitez optimiser la sécurité dans la salle de bain et y faciliter l’accès pour ces catégories de personnes, vous devez modifier certains équipements comme la douche et la baignoire. L’idéal est de privilégier les douches à l’italienne, c’est-à-dire les modèles au niveau du sol dépourvus de marche. Si vous souhaitez quand même installer une baignoire, optez pour les modèles à porte vitrée ne comportant pas de marches. Ils sont plus pratiques.

N’hésitez pas non plus à installer un banc ou siège de douche (notamment les modèles pivotants et rabattables pour plus de praticité) et à fixer des barres d’appui au mur pour limiter les risques de chutes. Veillez tout simplement à choisir des couleurs différentes que celles des murs pour qu’elles soient plus visibles.

Ayez à l’esprit qu’un sol glissant, surtout lorsqu’il est mouillé, engendre souvent des accidents. De ce fait, si le revêtement de sol de la salle de bain ne dispose pas de propriétés antidérapantes, placez des tapis antidérapants, surtout sur le receveur de douche ou au fond de la baignoire.

Adapter les toilettes à la personne en fauteuil roulant

Pour faire en sorte que les toilettes répondent aux besoins de la personne qui se déplace en fauteuil roulant, vous devez tenir compte de certaines règles qui suivent :

– installez une porte qui s’ouvre vers l’extérieur et qui dispose d’une aire de giration de 1,70 m
– surélevez la cuvette des toilettes en vous servant d’un rehausseur ou optez pour des modèles à hauteur variable, équipés ou non d’accoudoirs
– fixez solidement des barres d’appui au mur
– placez un tapis antidérapant devant les toilettes

Si la salle de bain est assez restreinte, il est mieux de miser sur des fauteuils roulants pouvant faire 360°. C’est le cas des modèles proposés sur https://www.acekare.com/. Qui plus est, ils sont pliables.

Installer un lavabo adapté aux PMR

Le lavabo à installer dans la salle de bain doit aussi être choisi en fonction du degré de mobilité de la personne en fauteuil roulant. Mais sachez que les modèles avec meubles en dessous sont à proscrire. Vous devez plutôt opter pour un lavabo peu profond et dont la hauteur est d’environ 67 cm. Néanmoins, il existe des modèles à hauteur ajustable qui facilitent grandement l’accès aux personnes handicapées.

Quoi qu’il en soit, l’installation d’un mitigeur opto-électrique ou anti-brûlure est aussi conseillée pour limiter les risques de brûlures. De plus, cela facilite l’accès au robinet.

Bien choisir les accessoires sanitaires

Le marché propose de nombreux accessoires que vous pouvez installer dans votre salle de bain, que ce soit pour des questions de sécurité, de confort ou de praticité. Parmi eux, il y a le pare-douche permettant à la fois de préserver l’intimité et d’éviter les éclaboussures qui peuvent rendre le sol encore plus glissant qu’il ne l’est déjà. Pour en citer d’autres, il y a aussi les poignées d’accès qui permettent de franchir en toute sécurité la baignoire.

En effet, quel que soit le type d’aménagement que vous comptez faire dans votre salle de bain, sachez que vous pouvez vous adresser à la Maison Départementale des Personnes handicapées (MDPH) de votre région pour connaître les aides auxquelles vous pourriez prétendre.