Tarifs, durée et points de contrôle actuels

4 mars 2020 0 Par Aline

L’inspection technique des véhicules légers est obligatoire depuis le 1er janvier 1992. Après un report de six mois par le gouvernement, l’inspection technique renforcée est entrée en vigueur le 1er juillet 2019 pour les véhicules diesel. Règlements, délais, coût le poignent sur ce test pour vérifier si une voiture peut conduire en toute sécurité.

A quoi sert le contrôle technique ?

 

Afin de circuler sur route ouverte à la circulation publique, les voitures automobiles sont obligés de passer par un contrôle technique. Ce dernier permet d’identifier les défaillances susceptibles de porter atteinte à la sécurité des usagers de la route et à l’environnement. Pour réaliser ce contrôle, il faut passer dans des centres et par des contrôleurs techniques agréés par les préfets de département. La périodicité et le contenu de ce contrôle dépendent du type de véhicule.

 

Véhicules concernés par le nouveau contrôle technique

 

Depuis le 1er juillet 2019, les procédures de contrôle technique de Montaigu ont été renforcées en ce qui concerne les émissions de polluants atmosphériques (oxyde d’azote et particules fines) des gaz d’échappement des véhicules légers. Un décret publié au Journal officiel du 20 janvier 2018 prévoit la généralisation de la mise en œuvre, pour les véhicules diesel, du contrôle de l’opacité des fumées conformément à la norme NF R10-025. Quels véhicules sont concernés par ce nouveau tour de vis ? Le contrôle technique renforcé ne vise que les véhicules diesel homologués à partir du 1er janvier 2005 (pour les nouveaux modèles) et à compter de janvier 2006 (pour toutes les voitures neuves). Seuls les moteurs diesel homologués selon la norme européenne d’émission Euro 4 doivent passer le nouveau test. Les véhicules diesel répondant aux normes d’Euro 4, Euro 5 et Euro 6 sont donc concernés. En l’absence de référence, les voitures diesel répondant aux normes Euro 1 à 3 seront contrôlées selon l’ancienne procédure. Au final, ce sont les modèles diesel les plus récents qui sont concernés alors que ce sont ceux qui polluent le moins a priori. Comment savoir si votre véhicule est soumis au nouveau contrôle technique ? Il vous suffit de consulter votre carte d’enregistrement. L’indication figurant sur la ligne V.9 permet de connaître la norme Euro de son véhicule. Si la carte d’immatriculation ne mentionne aucune norme Euro, celle-ci est déterminée par la date de première immatriculation du véhicule (indiquée dans le champ « B »).

 

Nouvelles procédures de contrôle technique

 

Comment s’effectue le nouveau contrôle technique sur les véhicules diesel qui doivent y être soumis ? Pendant le fonctionnement, le moteur est contrôlé à plein régime pendant une période de deux secondes. Le responsable du contrôle peut effectuer jusqu’à sept accélérations successives. Pour éviter d’être défaillant, un véhicule ne doit pas émettre plus de fumées polluantes que lorsqu’il était neuf. En d’autres termes : lors du nouveau contrôle technique, le véhicule diesel ne doit pas émettre plus de particules que lors de son homologation. Les données doivent être équivalentes à celles fournies par le constructeur au moment de la fabrication du véhicule (un coefficient d’usure est appliqué). Si le véhicule contrôlé s’avère plus polluant que lors de sa première mise en circulation, son propriétaire peut partir avec lui. En revanche, il doit effectuer des réparations ou un nettoyage du moteur avant d’effectuer une contre-visite.