Faire un test ADN pour retracer ses origines

16 février 2021 0 Par Sarah

De nombreuses personnes ont recours aux tests génétiques pour connaître leurs origines, déterminer des maladies génétiques ou pour identifier un héritage génétique. La recherche par test ADN permet ainsi danalyser les données génétiques pour différentes raisons.

Un test génétique peut notamment être réalisé dans le cadre de la recherche de paternité, des origines ethniques ou pour établir un lien de parenté. Comment faire un test ADN et quel test choisir pour bénéficier dun résultat fiable? Ci-après toutes les réponses.

Pourquoi réaliser un test ADN ?

Effectuer un test ADN devient de plus en plus accessible au fil des années, notamment avec l’apparition des kits de test génétique commandés en ligne. Il s’agit d’un recours qui permet de réaliser une analyse ADN dans un laboratoire étranger par différents types d’échantillons d’ADN analysables.

Un test ADN permet notamment de révéler l’information génétique d’un individu. Suivant les techniques utilisées pour comparer les empreintes génétiques, il est possible d’établir une lignée maternelle, un lien de filiation paternelle ou encore de dépister des maladies génétiques. Pour en savoir plus, il est recommandé de se renseigner auprès d’un laboratoire certifié.

En effet, l’expertise ADN permet de connaître certaines maladies et de fournir des précisions sur l’histoire familiale à partir des caractéristiques génétiques des individus testés.

En quoi consiste un test ADN ?

Le profil génétique d’une personne est constitué en partie des données génétiques de son père biologique et d’une autre de sa mère biologique. Un test ADN permet ainsi de comparer les marqueurs génétiques afin d’éclaircir les doutes ou de remonter aux origines ancestrales.

Pour procéder aux tests de comparaison du patrimoine génétique, les laboratoires peuvent utiliser la méthode par séquençage ADN ou l’électrophorèse. Ces techniques permettent :

  • d’identifier les origines génétiques ;
  • de retrouver des membres de la famille comme des grands-parents, des cousins ou encore des sœurs.
  • de dépister des maladies.

Pour prouver une filiation maternelle, le test mitochondrial est le plus utilisé. Il permet d’identifier les traces génétiques dans les séquences ADN d’un enfant et de sa mère. Pour établir un lien de parenté entre un enfant et son père présumé, le test de chromosome Y est le plus courant.

Comment recourir à des tests ADN ?

Pour réaliser un test ADN, le frottis buccal est le moyen de prélèvement d’échantillons d’ADN le plus utilisé. L’échantillon de salive contient notamment des informations génétiques suffisantes pour l’extraction de l’ADN et permet une analyse de précision jusqu’à 99.9%. Il s’agit également d’une méthode facile à réaliser grâce à un coton-tige buccal.

D’ailleurs, il est possible de le réaliser à la maison en commandant un kit de test de prélèvement d’ADN. Il existe également d’autres méthodes de prélèvements pour la recherche généalogique ou l’identification des origines géographiques qui nécessitent des échantillons médico-légaux tels que les cheveux, les ongles ou encore des taches de sang.

Les types de test ADN

En matière d’analyses génétiques, le test de paternité est le plus demandé. Il permet de prouver ou de contester un lien de filiation entre un enfant et son père supposé. Si le test de paternité par frottis buccal est la méthode la plus répandue, il est possible d’effectuer un test ADN prénatal en prélevant un échantillon sanguin de la mère pour ensuite le comparer à l’ADN du géniteur.

En outre, il existe d’autres analyses ADN qui permettent d’identifier un oncle, une tante, un frère ou une sœur. De nombreuses personnes effectuent également des tests ADN pour connaître leurs ancêtres ou leurs grands-parents.

Les étapes d’une analyse génétique

Il importe de collecter des échantillons d’ADN et de les faire parvenir à un laboratoire certifié. Pour extraire l’ADN, le procédé de Réaction de Polymérisation en Chaine (RPC) est utilisé. Les séquences STR sont obtenues pour chaque personne et entrent dans les bases de données du laboratoire.

Les hélices de chaque ADN sont comparées afin de déterminer les ressemblances ou les différences entre les profils génétiques. Si les résultats sont positifs, un lien de parenté est établi. En France, les résultats des tests réalisés dans des laboratoires étrangers n’ont pas de valeur légale. Ils présentent toutefois des résultats fiables issus d’une expertise génétique.